Visite d’un groupe d’étudiants du master Contrôle de gestion et audit organisationnel de l’IAE Paris

Pour les étudiants du master Contrôle de gestion et audit organisationnel de l’Institut d’administration des entreprises de Paris (IAE Paris), suivre un séminaire international représente une condition d’obtention de leur diplôme. Ainsi, pour une deuxième année consécutive, la Chaire internationale CPA de recherche en contrôle de gestion a accueilli en avril dernier, avec le Service des activités internationales et de la mobilité étudiante, un groupe d’étudiants issus de ce programme, accompagnés de leur professeure Marion Soulerot.

Ce séjour d’une semaine fut l’occasion de suivre des séminaires, d’effectuer des visites industrielles ou encore de découvrir Montréal. Ils ont, entre autres, été reçus à l’Ordre des CPA du Québec pour parler de la profession comptable au Québec et chez Richter, l’un des plus grands cabinets de conseil financiers indépendants au Canada.

Ils ont aussi visité l’entreprise PixMob, une PME montréalaise spécialisée dans l’utilisation des objets connectés lors d’événements et de spectacles. Ils y ont rencontré mesdames Laetitia Bedout, directrice exécutive et Marie-Ève Germain, contrôleur, pour parler des enjeux comptables et financiers d’une startup.

Éric Ménard, le contrôleur du Musée des Beaux-Arts de Montréal, leur a présenté le rôle d’un comptable dans une organisation sans but lucratif du secteur culturel.

Carl Robillard, vice-président développement des affaires chez Emyode, est venu leur parler des impacts de la transformation numérique sur la fonction finance.

Ils ont enfin assisté à des séminaires avec Marie-Ève Quenneville, Caroline Lambert et Samuel Sponem du Département de sciences comptables et échangé avec les étudiants du Comité CPA de HEC Montréal.

À la veille de leur départ, nous avons posé quelques questions à Kevin Bonnet, Émilie Gruyer et Anaïs Denis à propos de leur voyage :

Est-ce la première fois que vous venez à Montréal?

Émilie G. : C’est la première fois que je viens sur le continent américain. Je suis très surprise; c’est un environnement très ouvert et spacieux. C’est très agréable pour nous d’être là, de découvrir et je pense que ça me plairait un jour de venir travailler ici.

Quelle différence avez-vous remarqué entre l’approche comptable française et québécoise?

Kevin B. : Une grande différence que j’observe, c’est qu’on voit beaucoup plus de mélanges dans les fonctions qui sont sous le chapeau de la comptabilité. C’est-à-dire que notre master a plutôt la finalité d’être soit dans le contrôle de gestion, soit dans l’audit interne alors qu’ici, on voit que tout est rassemblé sous le CPA est que finalement, le comptable va également faire un petit peu d’audit, et puis le contrôleur va faire un petit peu de comptabilité. C’était assez déroutant et intéressant à voir et vraiment très différent de la façon dont on travaille.

Anaïs D. : En France, l’appellation comptable est assez restrictive sur un métier bien spécifique, ce qui est plutôt au niveau des comptes généraux alors que le comptable ici, j’ai l’impression qu’il a un périmètre plus large, plus grand et aussi plus analytique, un peu moins technique.

Présentation de Marie-Ève Germain, contrôleur chez PixMob

Visite de l'Ordre des CPA du Québec

Visite de l’Ordre des CPA du Québec

Salle des marchés, HEC Montréal

Salle des marchés, HEC Montréal

2018-09-25T15:14:02+00:00 27 avril 2018|